Comment s’adresser aux autres en japonais ?

Sachez qu’en japonais, il est assez rare d’utiliser les pronoms personnels dans les conversations de tous les jours, surtout les pronoms tu/vous et il/elle.

Mais alors, comment fait-on pour discuter avec/ou de quelqu’un sans utiliser ses fameux pronoms ? Nous allons voir ça dans cet article !

Pour s’adresser à quelqu’un ou pour parler de quelqu’un dans une conversation, trois options s’offrent à vous :

  • Ne rien utiliser. C’est-à-dire : omettre les pronoms et les références aux personnes dans votre phrase ;
  • Utilisez plutôt un prénom, un nom de famille, un rôle familial ou encore un rang social ;
  • Utilisez une option de secours (j’en parle plus loin dans l’article !).

Option n°1 : omettre le pronom

Cette option peut paraître insensée, surtout pour nous français. Mais en japonais, vous pouvez tout à fait omettre le sujet (ou l’objet) d’une phrase, tout en gardant une conversation naturelle. C’est même d’ailleurs très courant.

Voyons quelques exemples :

は何をしているの?
kimi wa nani wo shiteiru no?

Qu’est-ce que tu fais ?

Cet exemple possède un pronom de deuxième personne (君 kimi). Comme ce pronom n’est pas couramment utilisé dans les conversations, cela semble assez peu naturel. D’autant plus que s’adresser à quelqu’un en utilisant un pronom personnel peut paraître impoli !

Du coup, retirons le pronom personnel 君, cela donne :

何をしているの?
nani wo shiteiru no?

Qu’est-ce que tu fais ?

Ici, bien que le pronom “tu” ne soit plus présent, cette phrase fonctionne toujours parfaitement. Elle est même plus naturelle que l’exemple précédent, tant qu’on connait le contexte. Si votre ami vous pose cette question, vous vous doutez bien qu’il parle de vous et qu’il ne vous demande pas ce que fait votre voisin, donc pas besoin de s’embêter avec un pronom personnel !

Deuxième exemple (avec pronom) :

は引っ越した。

kare wa hikkoshita.

Il a déménagé.

Sans pronom :

引っ越した。

hikkoshita.

Il a déménagé.

Du coup, qu’en est-il quand le pronom 彼ら (il) est laissé de côté ? Dans ce cas, le locuteur et l’auditeur doivent avoir un contexte commun ou une compréhension mutuelle pour que cette omission fonctionne. Si votre ami vous dit cette phrase juste après que vous ayez vu “il” en photo par exemple, alors, voilà : vous sauriez instantanément de qui votre ami parle.

Bien sûr, sans aucun contexte, si cette phrase surgissait de nulle part, il y aurait probablement une certaine confusion. Vous pourriez vous demander de qui votre ami parle. De lui ? De quelqu’un d’autre ? Mais de qui ?

Mais retenez qu’en japonais, inclure une référence explicite aux personnes dont vous parlez est facultatif, à moins qu’il soit nécessaire de préciser de quoi vous parlez, comme lorsque le contexte n’est pas clair ou que vous voulez aborder un nouveau sujet.

Option n°2 : utiliser un prénom, un nom de famille, un rang social ou un rôle familial

Nous venons de voir l’option la plus simple et la plus pratique.

Cependant, il y a des situations où omettre le pronom ne fonctionne tout simplement pas. Par exemple, si vous devez clarifier vos propos car le contexte n’était pas assez clair pour votre interlocuteur ou si la question de savoir qui a fait quoi constitue une partie importante de l’histoire.

Quelques exemples :

彼女が犬を引き取った 。

kanojo ga inu wo hikitotta.

Elle a adopté un chien.

Cela n’aurait eu aucun sens si nous avions omis le sujet et l’objet, qui vous indique qui? a adopté quoi?. Donc, omettre le pronom ne fonctionne pas vraiment ici.

Cependant, utiliser le pronom “elle” (彼女 kanojo) peut paraître un peu maladroit dans une conversation.

Alors, que pouvons-nous utiliser à la place ?

Voici quelques options que vous pouvez utiliser :

  • Utiliser un nom (par exemple : Marie, Tanaka-san…) ;
  • Utilisez un rôle familial (par exemple : maman, grand-père…) ;
  • Utilisez un rôle social (par exemple : médecin, maire, chauffeur…).

Vous pouvez utiliser ces options tout comme vous utilisez les pronoms personnels.

En fait, au lieu d’utiliser un pronom de deuxième ou troisième personne, vous pouvez utiliser le nom de la personne, son rôle familial comme maman ou papa, ou même son rôle social comme “sensei” (professeur).

Par exemple, dans la phrase précédente, vous pouvez remplacer 彼女 (elle) par son nom réel マリ (Marie).

マリが犬を引き取った 。

mari ga inu wo hikitotta.

Marie a adopté un chien.

Cela fonctionne très bien en japonais. Cependant, qu’en est-il lorsque nous voulons mentionner à nouveau Marie un peu plus tard ? Comment la désigner ? En français, nous utilisons souvent des pronoms plutôt que de répéter plusieurs fois un nom afin d’éviter la redondance. Prenons un exemple pour voir comment le japonais fonctionne dans ce genre de situation.

マリが犬を引き取った 。マリは動物が好きです。

mari ga inu wo hikitotta. mari wa doubutsu ga suki desu.

Marie a adopté un chien. Elle aime les animaux.

Il est tout à fait acceptable d’utiliser à plusieurs reprises le nom d’une personne -dans ce cas, マリ (mari)-, son rôle familial ou son rôle social, sans éviter la redondance, surtout dans les conversations japonaises. Mais si cela vous dérange, vous pouvez simplement l’omettre, comme nous l’avons vu au début de l’article.

マリが犬を引き取った 。動物が好きです。

mari ga inu wo hikitotta. doubutsu ga suki desu.

Marie a adopté un chien. Elle aime les animaux.

Il faut également savoir qu’il est courant d’utiliser les noms, les rôles familiaux ou les rôles sociaux à la deuxième personne. Cela signifie qu’au lieu de vous adresser à quelqu’un en l’appelant “tu” ou “vous”, vous pouvez utiliser ces autres termes. Ce n’est pas quelque chose que l’on fait généralement en français.

En voici un exemple :

マリが犬を引き取ったの?

mari ga inu wo hikitotta no ?

  1. Marie a t-elle adopté un chien ?
  2. As-tu adopté un chien, Marie ?

Comme vous pouvez le voir, il y a deux traductions possibles, et la phrase peut être interprétée de ces deux manières. Cela signifie que cette question peut être adressée à n’importe qui.

Vous pouvez poser exactement la même question à :

  • Quelqu’un qui n’est pas Marie ;
  • Marie.

Et d’ailleurs, cette phrase fonctionnerait également si vous vous adressiez au chien ! (Bon, ce serait bizarre mais ce serait correct !) La traduction donnerait : “Marie t’as t-elle adopté ?”

Intéressant, non ? En général, cette méthode d’utilisation des noms, des rôles familiaux ou des rôles sociaux est la manière la plus claire et la plus sûre de se référer à quelqu’un et de s’adresser à lui dans les conversations japonaises.

Utiliser un nom

Appeler une personne par son nom indique que vous vous souvenez de son nom, et cela crée un sentiment personnel et quelque peu amical. Cela semble assez simple, mais savez-vous ce que cela implique lorsqu’il s’agit de noms japonais ?

En japonais, le nom de famille s’écrit en premier, suivi du prénom. Le nom de famille s’appelle 名字 (myouji), et le prénom est 下の名前 (shita no namae), ce qui signifie littéralement “nom du bas”.  Cependant, pour les noms étrangers, le nom qui vient en premier dépend. Il se peut qu’il soit écrit dans l’ordre prénom + nom de famille pour suivre la règle d’une autre langue.

Faisons maintenant un petit exercice pour revoir ce dont nous venons de parler.

Imaginons que vous receviez la carte de visite d’un homme que vous venez de rencontrer.

Quel est son prénom et quel est son nom de famille dans cet exemple ?

田中  明彦

Tanaka Akihiko

Réponse : 田中 (Tanaka) est son nom de famille, et 明彦 (Akihiko) est son prénom.

“Cool, je vais l’appeler Akihiko alors !”

Attention ! Il y a une autre chose que vous devez savoir :  Appeler quelqu’un par son prénom semble un peu plus intime au Japon qu’en France. En français, il est tout à fait normal d’utiliser les prénoms, même pour les personnes que vous venez de rencontrer ou dans un contexte professionnel. En revanche, en japonais, cela ne se produit que dans des situations décontractées.

Il existe également des suffixes de nom comme 〜さん (san). C’est un peu comme la version japonaise de “Mr” et “Mme”, mais avec plus de variations. Cela dépend de la relation ou de la situation, mais appeler quelqu’un par son nom sans utiliser de suffixe de nom peut paraître brutal en japonais. Cela est particulièrement vrai lorsque vous ne connaissez pas bien la personne. Pensez donc à utiliser l’un des suffixes de nom tels que 〜さん (san), 〜ちゃん (chan) ou encore 〜くん (kun). Ou bien, pensez à leur trouver un surnom si vous êtes assez proches. En attachant ces suffixes de nom, vous pouvez exprimer non seulement votre respect, mais aussi des sentiments d’affection.

Utiliser un rôle familial

Pour s’adresser ou se référer aux membres de votre famille, il est très courant d’utiliser les rôles familiaux. Cependant, la façon dont vous appelez chaque membre de la famille dépend de votre famille et de vos préférences perso.

Voici un tableau des rôles familiaux couramment utilisés.

Forme décontractée Traduction Formelle Traduction
お祖父ちゃん (ojiichan) papi 祖父 (sofu) grand-père
お祖母ちゃん (obaachan) mamie 祖母 (soba) grand-mère
お父さん (otousan) papa 父 (chichi) père
お母さん (okaasan) maman 母 (haha) mère
叔父さん (ojisan) tonton 叔父 (oji) oncle
叔母さん (obasan) tata 叔母 (oba) tante
お兄ちゃん (oniichan) grand frère 兄 (ani) grand frère
お姉ちゃん (oneechan) grande soeur 姉 (ane) grande soeur

Vous remarquerez qu’il y a deux colonnes : “forme décontractée” et “formelle” dans ce tableau. Les termes décontractés correspondent aux situations où vous vous adressez directement au membre de votre famille ou lorsque vous parlez d’eux dans des conversations informelles avec des amis ou d’autres membres de la famille. En revanche, les termes formels sont réservés aux situations où vous vous référez aux membres de votre famille dans un cadre formel ou officiel. Par exemple, si vous parlez d’eux lors d’un entretien d’embauche.

Utiliser un rang social

Vous pouvez également utiliser les rôles sociaux, c’est-à-dire les professions par exemple. Un exemple emblématique que tout le monde connait est “sensei”, qui est utilisé par les étudiants pour s’adresser et se référer aux professeurs. Il peut également être utilisé pour les médecins, les avocats, les politiciens, etc.

L’utilisation des rôles sociaux est souvent une manière honorifique et respectueuse de se référer à quelqu’un, tout en reconnaissant sa propre position. En particulier dans une relation hiérarchique, il est courant qu’une personne occupant une position inférieure utilise les rôles sociaux pour s’adresser à une personne occupant une position supérieure. En ce sens, ils sont similaires aux rôles familiaux dont nous venons de parler. Il existe des tonnes de rôles sociaux, nous allons en voir quelques uns :

先生 (sensei) professeur, docteur, avocat…
校長先生 (kouchou sensei) directeur d’une école
社長 (shachou) patron d’entreprise
店長 (tenchou) manager
先輩 (senpai) mentor

Tout comme chaque famille a sa propre façon de s’adresser aux autres, il en va de même pour les entreprises et les organisations. Elles ont des règles et des coutumes différentes sur la façon dont les gens doivent s’adresser les uns aux autres. Certaines entreprises ont pour tradition d’appeler leurs supérieurs par le titre de leur poste, comme 部長 buchou (chef de service), ou de l’utiliser pour terminer le nom, comme dans 田中部長 tanaka buchou. Certaines entreprises pourraient encourager leurs employés à s’appeler par leur nom de famille + さん (san) pour que cela soit moins rigide. Certaines startups peuvent rendre les choses plus décontractées et utiliser des prénoms et des surnoms ! Tout dépend donc de la culture de l’entreprise et, en fin de compte, de la préférence personnelle de celui qui veut être appelé.

Les rôles sociaux peuvent également être basés sur une relation occasionnelle et temporaire.

Par exemple, lorsque vous prenez un taxi, vous pouvez avoir une petite conversation avec le chauffeur. Comment appelleriez-vous le chauffeur ? Disons qu’il vous pose une question et que vous voulez lui poser la même question en retour : “Et vous ?” Vous ne voudriez pas utiliser あなた (anata) ici, car vous ne voulez pas prendre de risque, car cela pourrait paraître impoli. Dans ce cas, vous pouvez utiliser 運転手 (untenshu) (conducteur) et coller un suffixe de nom 〜さん (san) à la fin !

運転手さんはどうですか ?

untenshu san wa dou desu ka ?

Et vous ? (Qu’en est-il de vous ?)

Option n°3 : utiliser une option de secours

Comme vous avez pu le voir, il existe des tas d’options pour appeler une autre personne en japonais ! Cependant, il se peut que dans certaines situations, les deux premières options ne soient pas applicables, comme lorsque vous ne vous souvenez plus du nom de quelqu’un par exemple.

Voici alors quelques mots de secours à connaître !

すみません・ちょっと (Excusez-moi !)

すみません (sumimasen) est une expression qui signifie “excusez-moi”. Tout comme vous dites “excusez-moi !” dans les magasins pour demander de l’aide à un employé, cela fonctionne pour attirer l’attention d’une autre personne. C’est un moyen efficace et utile pour que la personne comprenne que vous lui parlez.

Une autre expression japonaise, ちょっと (chotto), a un sens similaire. Sachez simplement que celle-ci est beaucoup plus décontractée !

そっち / そちら & あっち / あちら

Utiliser des mots pour indiquer une direction, comme そっち (socchi), そちら (sochira), あっち (acchi) et あちら (achira) peut être une manière indirecte de se référer et de s’adresser aux autres. Ces mots sont principalement utilisés pour désigner un lieu physique. そっち (socchi) et そちら (sochira) désignent un endroit plus proche de votre interlocuteur. あっち (acchi) et あちら (achira) correspondent à un lieu éloigné à la fois de vous et de votre auditeur. Ces mots sont également utilisés pour désigner une personne ou plusieurs personnes dans le voisinage, et sont donc souvent utilisés pour présenter des personnes.

あちらが、マリさんです。

achira ga, mari san desu.

La personne là-bas, c’est Marie.

Cette expression peut également être utilisée de la même manière que pour appeler les autres “vous” ou “ils”.

Formel Décontracté Traduction
こちら (kochira) こっち (kocchi) Mon côté (je/nous)
そちら (sochira) そっち (socchi) Ton côté (tu)
あちら (achira) あっち (acchi) Son/leur côté (il/elle/ils/elles)
どちら (dochira) どちら (dochira) Qui

C’est un moyen utile de se référer aux autres, en particulier dans les communications à distance telles que les e-mails, les textos ou les appels téléphoniques, lorsque vous êtes physiquement éloigné du destinataire.

Les mots こっち (kocchi) et こちら (kochira) signifient généralement “ici” ou “par ici”. La nuance de ces mots dans ce contexte est plutôt “de mon côté”.

こっちは元気だけど、そっちは?

kocchi wa genki dakedo, socchi wa ?

Je vais bien. Et de ton côté ?

皆 (minna)

皆 (minna) est simplement un terme décontracté qui signifie “tout le monde”. Vous pouvez l’utiliser pour un groupe de personnes ou un public général, comme un Youtubeur le ferait pour ses viewers.

みんな、元気?

minna, genki ?

Comment vous allez, tous ?

Que doit-on utiliser dans les situations formelles ? Il s’agit de rajouter le suffixe du nom 〜さん (san), ce qui donne 皆さん (mina san) . Remarquez que le n du milieu a disparu maintenant ! C’est minasan, et non minna san.

Comment puis-je vous appeler ?

Si vous n’avez toujours pas trouvé l’option parfaite pour votre situation spécifique, voici la solution finale pour vous en sortir !

C’est-à-dire, poser la question : “comment puis-je vous appeler ?”

Voici une liste pratique de phrases que vous pouvez utiliser pour demander comment vous devez appeler quelqu’un. Pour le niveau de formalité, trois étoiles indiquent qu’ils sont très formels, deux étoiles sont semi-formels, une étoile est décontractée.

Niveau de politesse Japonais Français
★★★ どうやってお呼びしたらいいでしょうか?

douyatte oyobi shitara ii deshou ka ?

Comment voudriez-vous que je vous appele ?
★★★ 〜とお呼びしても、いいでしょうか?

〜to oyobi shitemo, ii deshou ka ?

Puis-je vous appeler 〜 ?
★★☆ 何て呼んだらいいですか?

nante yondara ii desu ka ?

Comment dois-je vous appeler ?
★★☆ 〜って呼んでもいいですか?

〜tte yonde mo ii desu ka ?

C’est OK si je vous appele 〜 ?
★☆☆ 何て呼んだらいい?

nante yondara ii ?

Comment je dois t’appeler ?
★☆☆ 〜って呼んでもいい?

〜tte yonde mo ii ?

Je peux t’appeler 〜 ?

Et voilà ! Vous devriez maintenant être capable de vous adresser à n’importe-qui en japonais, ainsi que faire référence à d’autres personnes lors de vos conversations.

Okaeri France

Fondatrice d'Okaeri France 🌸 ♡ le Japon, les Golden Retriever & Animal Crossing.

Plus de lecture

Post navigation

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *